Granite

Le granite est une roche dense, qualifiée de magmatique plutonique. Le pluton est une poche de magma qui, emprisonnée sous le sol, va refroidir lentement durant plusieurs dizaines de milliers d’années. Le granite que l’on connait provient généralement de la fusion partielle de la croûte terrestre continentale, expliquant sa composition de quartz, de mica et de feldspaths. Les couleurs du granite dépendent d’ailleurs de ce dernier.

S’il se forme sous le sol, comment pouvons-nous en trouver ?

De nombreux facteurs, dont l’érosion, les glissements de terrain ou les séismes, aboutissent à l’affleurement, autrement dit, les roches sous terre deviennent visibles à la surface. En France, nous trouvons plusieurs sites riches en granite, tels le Massif Central, la Bretagne, la chaîne des Alpes et celle des Pyrénées.

Y a-t-il plusieurs sortes de granite ?

Attention, nous parlons ici de granite, et non de granit, qui désigne tout type de pierres grenues, tels certains calcaires, grès et autres agglomérats. Quant au granite, nous pouvons distinguer environ quatre types de granitoïdes, ou quartzofeldspathiques, différenciés par leur taux de feldspath alcalin selon le feldspath global :
– Le granite alcalin : taux > 90% ;
– Le syénogranite : taux >30% ; <90% ;
– Le graniodiorite : taux >10% ; <30% ;
– Le trondhjémite : taux <10% ;

Comment extrait-on le granite ?

Diverses méthodes sont utilisées afin d’extirper ces roches. L’extraction par explosif : des forages sont effectués sur un bloc massif ; dans ces trous, on introduit un explosif, et à l’aide de barre à mine, la détonation est dirigée dans une direction, afin de faciliter la désolidarisation du bloc. L’extraction par sciage à câble diamanté : cela consiste à faire passer un câble portant des perles à concrétion diamantée autour d’une pierre, et la pierre sera sciée par frottement. Le tout est ensuite conduit en usine où il sera affiné.

Et dans quoi l’utilise-t-on ?

Le granite a de multiples usages.

Depuis l’antiquité, il est utilisé pour sa grande résistance dans la conception de murs ou de dalles. Il est également utilisé dans certains cas pour les monuments funéraires. On le retrouve ainsi dans de nombreuses conceptions de par son abondance naturelle et ses multiples usages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *